Phnom Penh

Arrivé à Phnom Penh (je vous jure, tous ces téléphones intelligents sont quand même très stupides, je tape «Ph», aussitôt il me propose «Phnom» , mais quand je tape le second P et même le E et même le N, il attend que j’ai fini pour proposer «Penh»! Artificiel, c’est sûr; intelligence, ça l’est moins).
Une petite photo pour revenir au sujet.

Bon, c’est une grande ville d’un pays en développement. C’est là qu’on mesure la distance qu’il existe entre les vieux pays et les pays en devenir. Notre guide nous a expliqué que les Chinois arrivent en masse et que ce sont eux qui sont à l’origine de tous les changements: construction, production, exportation. Ça n’avait pas l’air de le gêner. Lui, il est cambodgien de souche, mais il s’est marié avec une Vietnamienne de mère chinoise. Ça n’avait pas l’air de le déranger. Je suis heureux pour lui qu’il ait trouvé une femme à épouser, mais les Français non plus, ils ne trouvaient rien à redire quand les émirs arabes achetaient tout, et même les présidents.

Leur bière s’ouvre comme un Coke.

Leur réseau de communications est très complexe.

Mais leur panneau Stop est très beau.

Rizières
Manger local

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: